lauren ralph lauren ryanne spring rose

SKU00bhjbyb

lauren ralph lauren ryanne spring rose

Femme Lunettes de soleil Ralph Lauren Ralph Lunette de soleil Mod.5190Femme
lauren ralph lauren ryanne spring rose
  dr martens whiton
gioseppo lipari
parfois noir

vendredi 07 décembre 2012


L'animal de compagnie

L’animal de compagnie est un animal qui partage le quotidien. Il aide à lutter contre la solitude, il compense l’absence des enfants et petits-enfants. 

L'animal est dépendant du senior pour se nourrir, se soigner ou encore se promener. C’est un important vecteur d’affection, de tendresse et même d’amour.  

L’animal permet d’avoir un but le matin et de rendre la journée plus rythmée.  S’il s’agit d’un chien, la promenade permet une activité physique. Un chien bien dressé pourra quant à lui aider et faciliter la vie des seniors en ramassant les objets tombés au sol par exemple.   

Une étude menée par des chercheurs de Saint Louis et de Lindenwood se sont aperçus que le nombre de personnes souffrant de dépression a chuté avec l’arrivée d’animaux dans la maison de retraite.    

Les seniors sont aussi de meilleure humeur et plus résistants après une  crise cardiaque lorsqu'ils sont en contact avec des animaux de compagnie.   

Les chercheurs de l’Université de Lafayette (Etats-Unis) ont remarqué que les patients atteints de la maladie d’Alzheimer retrouvaient l’appétit en regardant un aquarium rempli de poissons rouges.   

Certains animaux sont plus compatibles avec les seniors que d’autres.  

Parmi eux on retrouve les chats qui réclament tendresse mais restent très indépendants. Les chiens de petite taille qui sont plus faciles à gérer au quotidien. 

En revanche certains animaux ne rencontrent pas un vif succès auprès des seniors, tels que les reptiles ou poissons qui ne sont pas les meilleurs animaux en terme de tendresse. Les lapins et autres rongeurs nécessitent beaucoup de temps pour le nettoyage de leur cage et ne vivent pas très longtemps.   

Et si avoir un animal de compagnie chez soi n’est pas possible ou pose trop de contraintes, il est toujours possible de garder les animaux des autres. De nombreuses associations proposent aux seniors de garder les animaux de compagnie de familles qui partent en vacances au domicile de ces dernières.  Ou juste de proposer ses services pour promener les chiens.   

< Dossier précédent "  reebok classic classic baskets basses

> Dossier suivant "  san marina nobana turquoise

Florian et Damien Philippot sont frères, mais ce n'est pas leur seul point commun. Ils font tous les deux campagne pour le Front national aux législatives 2017, et préparent actuellement leur second tour.

FRANCE 2
France 2France Télévisions

Mis à jour le 15/06/2017 22:17
publié le 15/06/2017 21:02

24 PARTAGES
Partager Twitter Partager Envoyer
LA NEWSLETTER ACTU Nous la préparons pour vous chaque matin

Florian Philippot n'est pas le seul de sa famille à se présenter aux législatives. Son frère Damiesn, de quatre ans son aîné, est également en lice. Tous les deux sont qualifiés pour le second tour.

Pour  Florian Philippot, pas de problème de notoriété . Mais son élection en Moselle est loin d'être assurée, avec moins de 24% des suffrages recueillis dimanche dernier. Le vice-président du FN est certes arrivé en tête au premier tour, mais se trouve en ballottage défavorable.

La marque "Philippot" sera-t-elle suffisante ?

Son frère Damien se présente lui dans l'Aisne. Une circonscription rurale pour cet ancien cadre de l'institut de sondage Ifop. Il a rejoint le FN à l'automne dernier. Encore très peu connu, il peut tout de même compter sur la marque "Philippot". 

Face aux deux frères, des candidats issus du parti d'Emmanuel Macron qui souhaitent bien leur barrer la route. Pour cela, leurs adversaires de La République en marche mettent en avant leur manque d'ancrage local. Reste que Florian et Damien Philippot font figure de deux frères très influents auprès de Marine Le Pen. Beaucoup au FN souhaiteraient mettre fin à cette domination familiale.

Le JT

Texico : Crispin Atama agréablement surpris

Détails
Catégorie :  Entreprises
Publication : 27 November 2015
Affichages : 1176
in Share

Le ministre de la Défense, Anciens combattants et Réinsertion estime que la RDC 
peut habiller convenablement ses militaires et sa police sur place.

C’est tout heureux, que le ministre de la Défense, Anciens combattants et Réinsertion, Crispin Atama Tabe, est sorti, mercredi 25 novembre après-midi, de l’usine de confection, Texico (Textiles et imprimerie du Congo), installée à la 12 ème rue Limete industriel. Atama est agréablement surpris de découvrir au pays, ce qu’il a souvent été cherché très loin. " C’est pour moi une fierté de voir une usine qui nait en RDC dans le secteur de textiles. Je crois qu’il n’y a que Sotexki et maintenant Texico, c’est une fierté pour mon pays ", s’est exprimé le ministre Atama, à l’issue de la visite.
Avec la montée en puissance de la Chine, du Pakistan, de Bengladesh, de la Turquie, explique Crispin Atama, tous ces pays se sont mis à produire des vêtements. La RDC qui était aussi industriellement forte en textiles, toutes ses usines ont fermé. 
Le ministre de la Défense fait remarquer qu’il est affecté dans un ministère où le pays a besoin de vêtir l’armée et la police. " Au lieu de faire la commande à l’extérieur, dans tous ces pays que je viens de citer, je pense que sur place, nous pouvons habiller convenablement nos militaires et la police nationale. Ca fait une fierté aussi pour moi, je pense que je ne pourrais plus aller très loin pour chercher comment mettre à l’aise mes unités dans différentes provinces ", assure Crispin Atama. 
Pendant la visite, le ministre a d’abord posé la question sur la capacité de l’usine à produire. " On m’a rassuré qu’en un jour on est capable d’aller au-delà de 2500 à 3000 vêtements. Ensuite, j’ai visité l’échantillon, je me suis rendu compte que ça correspond à la qualité exigée par l’armée. J’ai cru comprendre que l’usine se réfère aux techniciens, aux experts du ministère avant toute commande. En dernier lieu, on m’a fait comprendre que lorsque les tissus sont commandés, ils passent par le laboratoire où l’on vérifie la qualité pour savoir si réellement ce n’est pas un tissu de mauvaise qualité. Donc j’ai la garantie à ce stade là ", fait-il remarquer.
Le ministre Atama est formel à la fin de la visite de l’usine. "Ce que j’ai vu c’est suffisant pour ce qui concerne le ministère de la Défense nationale, des Anciens combattants et la réinsertion. Je me suis rendu compte que l’usine Texico est capable de satisfaire ma demande. L’usine est aussi capable de servir aussi bien Kinshasa que l’intérieur. "

COMMANDES PARALLELES

" Je pense qu’en ce qui concerne l’armée, nous devons veiller ensemble avec cette usine, pour qu’il n’y ait pas de commandes parallèles, nous avons des situations sécuritaires à suivre. Quand nous commandons pour l’armée, que ce ne soit que pour l’armée, nous ne voulons pas que cela puisse aller à gauche ou à droite. Nous sommes en phase de stabilisation de notre pays, nous ne voulons pas que les tissus que nous commandons pour l’armée se retrouvent ailleurs. C’est un partenariat que nous allons signer avec l’usine que je viens de visiter", a insisté le ministre.

RELANCER LES TEXTILES AU CONGO

La Dg de Texico, Fortunata Ciaparrone, a fait remarquer qu’il y a plusieurs défis. Le premier, dit-elle, " c’est d’abord relancer les textiles ici au Congo qui a une grande tradition, une grande histoire. Le deuxième défi, c’est montrer que c’est possible, que le climat des affaires est propice pour créer une industrie. Le troisième défi c’est la dimension de l’emploi. L’urgence aujourd’hui, pour nous c’est la classe de la jeunesse, qui est prête pour pouvoir occuper des postes très importants. Et l’usine textile est là aussi pour montrer que la jeunesse congolaise peut avoir une grande école dans le développement de l’industrie... " 
Fortunata Ciaparrone confie qu’elle a deux structures, la première structure c’est l’usine de confection. Et après au CPA, il y a un espace dédié à l’usine pour l’impression des pagnes. " Les machines sont déjà arrivées et on est entrain d’exécuter certains travaux pour permettre l’installation de certaines machines. " 
L’usine est déjà opérationnelle. Et déjà les clients se bousculent au portillon de l’entreprise. " Nous avons eu des commandes de l’OCPT, la direction générale de la poste est entrain de nous confier une commande très importante, le ministère de l’enseignement secondaire, la DGM. Je pense qu’on aura l’embarras de choix. Nous sommes convaincus que cette usine sera une splendeur pour la RDC et pour l’Afrique. 
A Texico, le ministre Atama était accompagné du Chef d’état-major général adjoint en charge de l’Administration, le Général-Major Mbala, du secrétaire général à la Défense, le Vice-Amiral Damas Kabulo, du Général Shabani, numéro 2 de la Maison militaire du chef de l’Etat et quelques officiers supérieurs.

Avec  Didier KEBONGO / forum des as

  • Européennes 2014
  • ellesse napoli